NOUS CONTACTER






Top

Apple Music est disponible dans Facebook Messenger

Apple Music est disponible dans Facebook Messenger


Apple Music, plateforme de streaming musical semble plutôt réussir son opération de séduction auprès des potentiels nouveaux utilisateurs. L’an dernier, la participation de Taylor Swift à une campagne d’influence lancée à grande échelle avait certainement aidé Apple Music à passer le cap des 13 millions d’utilisateurs en avril 2016. Suite à cela, Apple continue son processus d’évangélisation en se rendant disponible dans Facebook Messenger, accompagné d’un bot.

Alors que son principal concurrent suédois a déjà un pied dans Messenger, permettant aux utilisateurs de créer des playlists collaboratives, Apple Music fait aussi son entrée dans le service de messagerie. Mais ce que ne fait pas Spotify, c’est de permettre la diffusion complète d’une chanson dans Messenger, un point que Apple Music prend maintenant en charge. L’intégration du service musical permet donc d’écouter de la musique directement dans la messagerie de Facebook, mais aussi de partager des titres avec ses amis Facebook. Pour ce qui est de l’écoute, les abonnés au service bénéficieront de la disponibilité du morceau complet. Pour les non-abonnés, l’écoute se limitera à un extrait de 30 secondes, mais évidemment, Apple leur proposera de s’inscrire directement depuis Facebook Messenger. Pour accéder au service, il suffit de cliquer sur l’icône « + » disponible en bas à gauche de l’écran dans l’app et de cliquer sur l’extension Apple Music.

Pour ce qui est du bot, ce dernier est disponible tant sur desktop que sur mobile. Il permet à l’utilisateur de découvrir des artistes, morceaux ou albums. Petit plus : il est possible d’envoyer un emoji au bot, qui répondra par une playlist en accord ledit l’emoji.

Actuellement, l’extension est en cours de déploiement. Encore une fois, Apple montre sa volonté de talonner, voir (un jour) de dépasser le leader du service musical Spotify. Une mise à jour qui permet de faire un pas de plus vers l’imbrication de services dans une seule app.

Source : The Verge

Share
No Comments

Post a Comment