NOUS CONTACTER






Top

Apple poursuivie par une société pour l'utilisation de la marque Animoji

Apple poursuivie par une société pour l'utilisation de la marque Animoji


Une société japonaise possédant la marque « Animoji » aux États-Unis poursuit Apple en justice pour l’utilisation du même nom dans les fonctionnalités de l’iPhone X.

Société basée à Tokyo et dirigée par Enrique Bonansea, un américain expatrié, a présenté sa plainte mercredi à la cours fédérale des États-Unis. Emonster de son nom possède une application iOS appelée Animoji lancée en 2014 qui permet à ses utilisateurs d’envoyer des emojis animés. Se pliant au règles imposées par les versions de iOS, l’application reste basique comparée à la fonctionnalité présentée par Apple pour son iPhone X.

Durant sa keynote se septembre, la marque à la pomme présentait une fonctionnalité permettant d’animer des emojis en utilisant les expressions de son propre visage. Une option uniquement accessible pour son prochain iPhone X, et rendue possible grâce au développement de la technologie ARKit.

« Apple a pris la décision en toute conscience de piquer le nom pour elle-même, » peut-on lire dans le document présenté à la cours par Emonster. En effet, l’application étant accessible dans l’App Store, Apple connaissait son existence. De plus, le géant a proposé d’acheter la marque, mais quand Enrique Bonansea a décliné l’offre, la marque l’a tout de même utilisée.

En septembre, Apple a déposé une requête pour annuler le dépôt de marque qui est actuellement en train d’être étudiée. Pour Apple, Emonster a enregistré une marque pour un marché inexistant et ne peut pas, par conséquent, utiliser la marque Animoji.

Une bataille qui s’annonce difficile pour la société japonaise face au géant Apple. Malgré la déclinaison de vente de la marque, la marque à la pomme a agit illégalement. De son côté Emonster pourrait se voir octroyer des indemnités conséquente, si son dépôt de marque n’est pas annulé. David contre Goliath.

Source.

Share
No Comments

Post a Comment