NOUS CONTACTER






Top

Facebook adapte Instant Articles aux médias freemiums avec un paywall

Facebook adapte Instant Articles aux médias freemiums avec un paywall


Facebook, « c’est gratuit et ça le restera toujours. » Pas si sûr … Et ce n’est pas ce fameux hoax qui tourne régulièrement sur le réseau social qui est en cause. Nous avons tous vu un ami (un peu) crédule partager ce message sur son mur : « C’est maintenant officiel ! C’est apparu dans les médias. Facebook vient de sortir son prix d’entrée : 5,99€ pour garder l’abonnement gold et votre statut de vie privée. Si vous collez ce message sur votre page, il sera offert gratuitement. […] ». Mais cette fois-ci, il ne s’agit pas de ça. Après avoir annoncé que le paiement sur Messenger arriverait d’ici fin 2017, Facebook semble réfléchir à un (nouveau) modèle freemium basé sur les Instant Articles.

Instant Articles est un format proposé par Facebook depuis 2015 qui permet d’encourager la lecture sur mobile, et ce grâce à un temps de chargement plus rapide et une ergonomie favorisant la lecture. Le format est disponible uniquement sur l’application mobile de Facebook et permet un chargement du contenu 10 fois plus rapide qu’avec un contenu standard. Seulement, le format est assez controversé depuis son apparition, et c’est particulièrement certains médias qui s’opposent aux Instant Articles. The Guardian, Forbes et The New York Times ont par exemple quitté le service, car la publicité est gérée par la régie Facebook, qui ne rémunère pas très bien. Aussi, les Instant Articles ne redirigent pas vers le site du média en question, ce qui ne permet donc pas une pleine optimisation de la publicité.

Facebook serait donc en train d’adapter les Instant Articles pour qu’il s’adaptent aux modèles économiques freemium de certains médias : certains articles sont gratuits, et d’autres demandent quelques euros pour être lus. Apparemment, la plateforme prévoit de tester son modèle avec un groupe d’éditeurs en fin d’année, afin de pouvoir l’étendre plus largement en 2018.

Si Facebook lançait vraiment ce modèle freemium à grande échelle, il est certain que la répercussion se ferait sentir sur les médias traditionnels. Les utilisateurs de la plateforme risquent de moins en moins aller chercher l’information directement sur les sites web des médias, et vont plutôt attendre que l’information vienne à eux. Facebook va donc s’imposer comme un intermédiaire entre l’utilisateur et le média, renforçant la dépendance entre les GAFAs et les médias d’informations.

Source : Digiday

Share
No Comments

Post a Comment