NOUS CONTACTER






Top

Facebook tente de convaincre du format Instant Articles avec un dashboard Analytics

Facebook tente de convaincre du format Instant Articles avec un dashboard Analytics


Vous avez sûrement entendu parler du format de Facebook pour mobile « Instant Articles ». Si ce n’est pas le cas, c’est le format qu’à développé le réseau social pour les éditeurs Web que sont Libération, Le Monde ainsi que les moins grands avec les blogs.

Les Instant Articles permettent de générer beaucoup plus rapidement une page web puisque c’est dernière est directement hébergées par Facebook. En mettant en place un nouveau dashboard Analytics, Facebook souhaite prouver aux éditeurs la performance de son format natif.

Via l’onglet « Publishing tools » de la page Facebook, les éditeurs faisant appel à ce format pourront voir la performance des Instant Articles versus une page web mobile traditionnel. Une façon pour Facebook d’ajouter un argument supplémentaire pour convaincre les éditeurs à utiliser ce format. En collaboration avec Nielsen, Facebook a relevé différents insights valorisant son format natif :
– la compétition des pages avec leurs publication conduit à la recherche de la simplicité de lecture de la part des utilisateurs,
– l’actualité est un sujet qui nécessite un format différent d’une page produit,
– plus les utilisateurs voient des Instant Articles dans leur fil, plus ils sont enclins à cliquer sur ce type de format,
– des différences d’utilisation selon les pays (le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord cliqueraient 80% de plus que la moyenne).

Instant Articles de Facebook avec son dashboard Analytics

Plus de 10 000 éditeurs utilisent le format de Facebook à travers le monde, mais le réseau social subit des plaintes de la part des grands médias. La raison principale est les revenus publicitaires. En effet, en utilisant les Instant Articles, l’éditeur n’est plus maître de sa régie publicitaire et est obligé de passer par Facebook. Or le modèle de revenu n’est pas élevé contrairement à du Adsense ou d’autres régies pour le moment. De plus cela oblige les médias traditionnels à suivre Facebook…

Alors le débat se situe bien entre expérience utilisateur et revenus publicitaires / contrôle des données. En attendant Facebook progresse, les médias traditionnels déclinent.

Source : Facebook Media.

Share
No Comments

Post a Comment