NOUS CONTACTER






Top

Non, le #hashtag n'est pas né sur Twitter –

Non, le #hashtag n'est pas né sur Twitter –


Ce mercredi 23 août 2017, Twitter célèbre les 10 ans du hashtag. Si le réseau social a permis au hashtag de gagner en popularité, il existe depuis bien plus de 10 ans.

Avant les hashtags sur Twitter, les #channels sur IRC

Avant l’avènement des réseaux sociaux, les internautes disposaient d’autres moyens pour communiquer. On pense à MSN Messenger (Microsoft) et AIM (AOL) qui furent longtemps utilisés pour discuter avec ses amis. Ces deux services étaient conçus pour les discussions en 1-to-1, tandis qu’un autre outil permettait à la fois de discuter en 1-to-1 et à plusieurs : l’Internet Relay Chat. Le protocole IRC a été inventé bien avant Twitter, à la fin des années 1980, et fut démocratisé grâce à plusieurs réseaux dont IRCnet, Undernet ou QuakeNet pour les gamers.

Le principe des #channels IRC est différent de celui des hashtags, désormais omniprésents sur les réseaux sociaux. Mais leur objectif est similaire : rassembler des conversations autour d’un mot-clé. Sur le screenshot ci-dessus, un utilisateur discute sur deux channels, #ntedu et #brasil. La principale différence avec les hashtags tels que nous les connaissons aujourd’hui est que les utilisateurs doivent « rejoindre » une conversation, via la commande /join #channel. Une nouvelle fenêtre est alors ouverte, vous pouvez discuter publiquement avec tous les utilisateurs du canal.

Sur IRC, vous n’avez donc pas besoin d’étiqueter chaque message avec un tag, il suffit de le poster dans le bon channel. C’est plus lisible qu’aujourd’hui. Revers de la médaille : vous ne pouvez pas double-étiqueter un message pour indiquer qu’il concerne deux sujets, alors que de nombreux tweets et autres posts Instagram contiennent aujourd’hui plusieurs hashtags – #avec #une #pertinence #parfois #relative. Vous ne pouvez pas non plus tomber par hasard sur un sujet qui vous intéresse, comme vous pouvez aujourd’hui le faire en flânant sur Twitter ou Instagram, en suivant simplement les personnes que vous appréciez.

À noter que sur IRC, certains utilisateurs ont un ‘@’ avant leur pseudo : ce sont les opérateurs (les admins). Autre ressemblance avec les réseaux sociaux : les bots y sont légion depuis des dizaines d’années et permettent, comme les chatbots dont on parle tant aujourd’hui, d’automatiser des actions ou d’accéder à des informations.

Comment les hashtags sont arrivés sur Twitter

Quand les réseaux sociaux sont devenus populaires, certains ont souhaité y retrouver les codes qu’ils utilisaient sur d’autres outils. Chris Messina a été le premier a proposer le système de hashtags pour rassembler les conversations autour d’un thème commun, il y a tout juste 10 ans, le 23 août 2017.

À la question « pourquoi le # » posée en 2013 par Brittany Nielsen, il répondra naturellement que cela correspond aux conventions du protocole IRC… et qu’il était relativement aisé, en 2007, de faire un dièse avec les claviers de téléphone qui utilisaient le mode de saisie intuitif T9. Avant l’avènement des claviers tactiles, le T9 permettait d’écrire aisément des textos avec seulement 9 touches (text on 9 keys).

La popularité des hashtags sur Twitter

En revanche, si nous ne pouvons pas attribuer à Twitter l’invention du hashtag, c’est bien grâce au site de microblogging qu’ils sont devenus ce qu’ils sont aujourd’hui. Après la suggestion de Chris Messina, beaucoup d’utilisateurs ont ajouté des #hashtags à leurs tweets (sans lien). Le réseau social indique qu’en 2007, le hashtag le plus populaire était cité dans 9000 tweets. C’est en juillet 2009 que Twitter a décidé d’appliquer à chaque #hashtag un lien vers les résultats de recherche, afin de permettre aux utilisateurs d’accéder facilement aux tweets d’un même thème.

10 ans plus tard, certains hashtags rassemblent plus de 300 millions de tweets (source : Twitter). On pense au #FollowFriday, tweeté plus d’un demi-milliard de fois depuis le 16 janvier 2009 ou au hashtag #PorteOuverte suggéré par @SylvainLaPoix pour proposer un hébergement après les attentats de Paris.

Certains hashtags sont éphémères et ludiques, comme #DragueCommeUnCM, d’autres revendicatifs comme #RendsLargent, tandis que certains resteront tristement célèbres comme #JeSuisCharlie (bien que ce ne soit pas Joachim Roncin, l’auteur de ce dessin, qui ait décidé d’ajouter un # avant JeSuisCharlie).

Pour suivre la tendance, la plupart des réseaux sociaux ont adopté ce système de tags, notamment Instagram où les utilisateurs les ont rapidement adoptés. Chaque jour, rien que sur Twitter, 125 millions de hashtags sont publiés.

Recevez nos meilleurs articles

Share
No Comments

Post a Comment