NOUS CONTACTER






Top

Snapchat : tout savoir sur la nouvelle version –

Snapchat : tout savoir sur la nouvelle version –


Snapchat présente sa nouvelle version. Le nouveau design de l’application sépare les amis des médias et des marques et intègre un algorithme pour vous proposer des contenus qui correspondent à vos centres d’intérêt. Evan Spiegel, CEO de Snap Inc., avait annoncé le 8 novembre qu’une nouvelle version de Snapchat, « radicalement différente », était en développement. Le lendemain, nous apprenions que cette nouvelle version serait vraisemblablement lancée le 4 décembre (lundi prochain). Le Snapchat nouveau arrive avec quelques jours d’avance : son déploiement a déjà commencé, vous avez peut-être déjà accès à la nouvelle version de Snapchat.

La nouvelle version de Snapchat en détail : les chats et les stories des amis à gauche, les médias et les marques à droite

À l’ouverture de Snapchat, la caméra s’ouvre toujours en premier. En swipant vers la gauche, vous accédez toujours à vos amis, mais les stories (auparavant à droite) sont désormais rassemblées ici, avec les chats ! Les stories publiées par les médias, les influenceurs et les marques se retrouvent toujours à droite de l’application.

Vous avez peut-être remarqué que vos amis n’étaient pas triés comme avant. Snapchat utilise un algorithme pour décider dans quel ordre sont affichés les amis. Les personnes avec qui vous avez échangé en dernier ne sont donc pas forcément affichés en haut de l’application. Exemple : si vous envoyez un snap à un ami chaque matin, il se peut que cet ami se retrouve en haut de votre liste tous les matins, mais que d’autres amis lui prennent la place aux autres moments de la journée.

Le nouvel écran pour envoyer un snap et la nouvelle liste d’amis Snapchat.

 

À droite de l’application sont donc rassemblés les stories publiées par les marques, les influenceurs et les médias. Vous accédez d’abord aux contenus que vous suivez puis à des contenus susceptibles de vous intéresser. Snapchat applique ici un autre algorithme (et des choix réalisés par des humains) pour que vos goûts personnels matchent avec les contenus proposés par Snapchat.

Le nouvel écran de profil (pour tout gérer) et le nouveau Discover.

La nouvelle version de Snapchat est déjà en cours de déploiement auprès d’un nombre restreint d’utilisateurs, sur Android et iOS. Elle arrive avec quelques jours d’avance, puisqu’elle était annoncée pour le lundi 4 décembre. Tous les utilisateurs auront accès à la nouvelle version de Snapchat d’ici quelques semaines.

Une différence fondamentale entre Snapchat et Facebook

Quelques heures avant l’arrivée de la nouvelle version de Snapchat, Evan Spiegel (fondateur et CEO de Snap Inc.) a publié un éditorial pour présenter la philosophie de ce nouveau design, intégralement conçu en interne.

Il commence par revenir sur les éléments qui ont conduit au succès d’applications comme Snapchat et WhatsApp. Selon lui, les internautes se tournent vers ces applications car elles permettent de communiquer avec ses amis proches, sans jugement public ; contrairement aux réseaux sociaux tels que Facebook, où les contenus sont publiées auprès d’un public relativement large, à même d’interagir directement avec les contenus, en y apposant des réactions ou des commentaires.

Il regrette aussi que les médias sociaux favorisent la diffusion des fake news : sur Facebook et consorts, on partage souvent du contenu que nous n’avons pas créé, comme des articles vus sur Internet ou des publications d’autres entités. « Combien de fois avez-vous partagé du contenu, sans même avoir pris le temps de le lire ? » s’interroge Evan Spiegel (effectivement, c’est très fréquent). Les applications comme Snapchat – ou Instagram Stories, ne permettent pas aux fausses informations de circuler, car on y partage ses propres créations, pas celles des autres. Snapchat se détache ici d’Instagram, qui teste actuellement un bouton Regram.

Selon Snapchat, les contenus visibles par chaque utilisateur doit dépendre des intérêts de chaque utilisateur, et non des intérêts de ses amis. Snap Inc. ouvre ici la porte aux algorithmes pour trier et classer les contenus.

Snapchat veut séparer le « Social » du « Media »

Snapchat est surtout utilisé pour communiquer avec ses amis, via du texte, des photos ou des vidéos. Evan Spiegel compare les snaps à des « textos visuels ». L’application, en s’ouvrant d’abord sur l’appareil photo plutôt que sur un newsfeed, encourage la création de contenu par l’utilisateur – sans qu’il subisse la pression des signaux sociaux tels que le nombre ou la teneur des commentaires associés.

Le fondateur de l’application décrypte l’intérêt de la séparation totale des amis et des médias. « Avec l’arrivée du nouveau design de Snapchat, nous séparons le Social du Media, et faisons un pas important vers le renforcement de nos relations avec nos amis et nos relations avec les médias. Cela permet aux éditeurs de distribuer et monétiser plus facilement leurs stories, et cela offre aux utilisateurs un moyen plus personnel de communiquer avec leurs amis et trouver le contenu qu’ils veulent voir ».

Cette distinction entre les personnes physiques et morales rappelle le test Facebook (confirmé par le réseau social) dont l’objectif est de séparer les posts de pages des publications publiées par les amis. Avant, la partie droite de Snapchat mélangeait les stories des amis, celles des marques, et les publications des médias via Discover. Avec la nouvelle version de Snapchat, nous bénéficions d’une meilleure séparation entre les amis et les marques sur la prochaine version de l’application.

Un algorithme pour matcher avec les intérêts individuels

Les newsfeeds des principaux réseaux sociaux, comme Facebook, contiennent des publications principalement basées sur les intérêts de nos amis. Si vous supportez le Stade Rennais, vous avez peut-être partagé un post de L’Équipe qui annonçait la victoire de votre équipe face au FC Nantes, ce weekend. Mais rien n’indique que vos amis aiment aussi le Stade Rennais – ni même qu’ils s’intéressent au football. Et pourtant, vos amis ont sûrement vu votre publication sur Facebook. Snapchat veut éviter cette friction en décidant de la visibilité des contenus de médias/marques en fonction des intérêts individuels, de chaque utilisateur – pas sur ceux de leurs amis.

Evan Spiegel cite un exemple d’algorithme basé sur ses propres intérêts : celui de Netflix. Le machine learning permet à Netflix de vous recommander des séries et des films, en fonction de celles et ceux visionnés par le passé. « Des recherches ont montré que votre propre passé déterminait bien mieux vos intérêts que les habitudes de vos amis ». Ce fonctionnement semble moins propice à la manipulation que les algorithmes basés sur la viralité et les recommandations des amis.

Snapchat a récemment déployé une mise à jour discrète : des filtres sont désormais proposés en fonction du contenu des snaps. Vous snappez un chien ? Vous accédez à un filtre adapté. Vous snappez une plage ? L’application vous propose un filtre qui s’accorde parfaitement. Cette fonctionnalité prouve que Snapchat est désormais capable d’analyser vos photos et d’en tirer un certain nombre de conclusions. Il dispose aussi de votre localisation, et de très nombreuses données grâce aux photos que vous stockez sur Memories. Il peut aussi analyser votre engagement avec les contenus publiés par les médias sur Discover et les publicités qu’il vous propose. Bref, Snapchat accède à de nombreuses données et peut aisément en déduire vos centres d’intérêt pour personnaliser le futur flux des médias et des marques. D’ailleurs, la nouvelle version du gestionnaire de publicité intègre déjà de nombreux centres d’intérêt, que les annonceurs peuvent cibler lorsqu’ils diffusent des publicités.

La nouvelle version de Snapchat est en cours de déploiement. Vous devriez y accéder dans les prochaines semaines.

Share
No Comments

Post a Comment